• Vénus Rebelle

Les « sans-ciel »

Mis à jour : mars 9




Dans ce 18ème que j'aime tant

Je peux encore acheter des boutons, du fil

Mais j’ai perdu celui qui tient ma vie ...

Tandis que m'est refusé l’accès

À cette nourriture indispensable à mon âme,

La Culture Vivante, l'Art

L’« Inutile » symbolisé par les rideaux métalliques


Rire aux éclats, me laisser happer par le spectacle

Prendre le temps de rêver, être bouleversée par la beauté

Je n’ai pas « lu et approuvé », je n’ai pas signé

Je suis pourtant priée, chez moi, de rester

Au mieux d’arpenter les rues, hagarde, à n’en rien attendre

À rouler mon désarroi vers les saules, souvent pleureurs

Qui m’ont, un court instant, fait entrevoir une lueur


L’horizon s’éclaire parfois des néons d’échoppes,

Phares dans cette nuit éternelle,

L’espérance n’est pas perdue,

Elle est à trouver dans ce qui reste,

Ce fil de vie à tenir serré,

Auquel se boutonner,

Auquel se raccrocher

Difficile équilibre à trouver


Monsieur de Saint-Exupéry disait :

« L’essentiel est invisible pour les yeux,

On ne voit bien qu’avec le cœur »

Dîtes-moi, combien ont donc perdu le leur ?



#jaimemon18eme

#théatrelefunambule

#lefunambule


Posts récents

Voir tout